Tout savoir sur nos producteurs de chips

Revenons au début de la chips

Le saviez-vous ? Le mot "Chips" est l'un des rares mots qui s'écrit toujours au pluriel. Et pour se qui continu encore et toujours le fameux débat (c'est "un" ou "une" chips) et bien c'est UNE chips. Et chips, chips en anglais ne se dit pas chips mais crips.

La chips a été inventé par un certain George Crum, un cuisinier qui tenait un restaurant dans le village de Saratoga Chips aux états Unis. Un jour, un client a refuser son assiette de frites, les jugeant trop épaisses. C'est là que le cuisinier eu l'idée de les coupé le plus finement possible dans l'autre sens, de les passer à la friture quelques minutes et enfin d'ajouter une pointe de sel. Le client fut conquit et le plat devient le plus grand succès de ce restaurant. Le nom vient évidemment du nom du village dans lequel cette création fut réalisée. Voilà pour la petite histoire !

La chips de nos jours

Depuis ce succès, la recette a été exploité par des industriels qui l'ont déclinés "à toutes les sauces", enfin à tous les goûts !

Aujourd'hui, le plus grand dilemme de ce produit est de toujours trouver des nouveaux gouts, tous différents les uns des autres et toujours plus surprenant.

Mais fort heureusement, certains amateurs comme Belsia ne voit vraiment pas les choses de la même façon.

Les chips Belsia

Présentes sur notre site, elles nous ont conquissent dès le premier paquet qui a fait l'unanimité chez nous. Rien à voir avec des chips de grande distribution. Lorsqu'on déguste une chips, ça éveil nos 5 cinq sens.

La vue : Les chips sont très grande. Il n'y a pas de sélection de calibre. Du coup, même les grandes sont acceptés pour notre grand bonheur. Elles sont parfaitement dorés et parfois même quand on a de la chance, certaines sont gonflées.

Le touché: Lorsque vous prenez la chips dans vos mains, pas de doute, ça n'a rien à voir. Elles ont bien plus épaisses et dense. Enfin un paquet où il n'y a pas que de l'air! Je vous défit de la manger en entier !

L'odorat est agréable, on sens bien sur l'huile de friture mais on surtout la bonne pomme de terre comme lorsque votre grand mère vous cuisine un bon petit plat du dimanche.

Vient ensuite le plaisir auditif quand on croque dans la chips est qu'on entent le vrai bruit d'une chips parfaitement croustillante. Le croustillant est tel que vous n'entendez plus vos voisins. (Parfaite esquive quand votre oncle vous raconte des blagues douteuses à l'apéro.)

Et puis, quand votre chips atteint enfin vos papilles, vous restez sans voix. Un gout de pomme de terre unique, des arômes parfaitement dosés, très agréables mais sans tuer le gout de la pomme de terre. Tous les arômes sont issus d'ingrédients français, avec l’appellation AOP, ils sont tous naturels, déshydratés et réduisent en poudre. Aucuns agents chimiques n'est ajouté. C'est pour ça que la gamme est volontairement restreinte.

Vous avez les fameuses indémodables chips au sel : attention, ici le sel n'est pas du sel de Guérande, bien trop répandu mais du sel de l'Ile de ré. Il s'agit d'un petit clin d’œil à la Clémence, originaire de l'Ile.

Il y  a les chips au piment d’Espelette, piment très doux avec une pointe de sel. Agréable et relevé avec une belle couleur rouge. Les chips à la tomate et aux herbes de Provence n'est pas salé. très gouteuse et agréable. Elles se marient très bien avec un poulet rôti ! Et les nouvelles, les chips à l'oignon de Roscoff, rose doux légèrement sucré.

Voilà de quoi séduire tous le monde.

Nos producteurs

Clémence et Matthieu sont à l'origine du projet.

La pomme de terre, c'est une histoire de famille. Les parents de Matthieu sont producteurs de pomme de terre. Lui a toujours travaillé dans l'agroalimentaire. Les parents ont privilégier une partie de leur terrain pour faire pousser une variété bien spéciale pour la fabrication des chips : la Lady Claire.

C'est comme ça qu'à démarrer Belsia. Le nom Belsia n'est pas anodin, ça veut dire "Beauce" en latin. La Beauce, région connue pour la production de pomme de terre, c'est là qu'ils sont installés depuis 3 ans et demi.

Comment travaillent-ils ?

Ils cultivent les pommes de terres, les récoltent dans des caisses appelées "palox". Il s'agit de caisses en bois à lattes écartées pour que les pomme de terres respirent et elles sont empilables comme des palettes, donc très facile à stocker. Comme la récolte des pommes de terre se fait sur une période dans l'année, ils utilisent de l'huile de menthe pour que les pommes ne germent pas. Astucieux et écologique ! Ils travaillent en agriculture raisonnée et comme évoqué précédemment, les arômes qu'ils ajoutent sont fabriquer à partir de matière première naturelle. Ici vous ne trouverez pas de chips au fromage car c'est uniquement de l’arôme synthétique. Toutes les épices sont AOP. Le but étant de mettre en valeur les produits de terroirs français.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant